Les courroies de son chariot sont precipitamment denouees


. Je voulais voir si vous etiez l’homme qu’on m’a dit, et capable de croire a une parole qu’on vous donne.

Grand poete, un peu obscur, que la mort de Dieu a rendu fou, admirateur de l’energie parce qu’il se sentait faible et de la durete parce qu’il etait trop tendre. Ah! Si au lieu d’etre seul, cerne dans Mexico, j’avais encore des lieutenants devoues, tenant la campagne, apres la victoire d’aujourd’hui, tout aurait pu se reparer. Ah! A propos, j’oubliais un detail qui ne manque pas, cependant, que d’avoir pour vous une certaine importance: vos domestiques et tous vos bagages sont rendus depuis deux jours deja a l’hacienda. . . Ils se separerent.

Desire Cabissol? –Pas du tout. Maintenant, senores, dit le jeune homme, vous n’avez plus besoin de moi, adieu, a franc etrier et bon voyage! Ils s’elancerent comme un tourbillon et bientot ils disparurent dans la nuit. Ils devalaient bon train, faisant rouler sous leurs pieds ferres les pierres sonores. Venez; nous les aurons pour sur.

N’avez-vous pas combattu contre nous? –C’est vrai, mais nous etions dans le cas de legitime defense; on nous attaquait, nous devions nous defendre. Si les gens connaissaient ce qu’il est pour toi, c’est-a-dire ton fils, on y regarderait a deux fois, je pense, avant de s’exposer a ta colere. .

Eh bien? lui demanda don Jaime. L’ex-courtisane et la famille du notaire allerent souvent les uns chez les autres pour prendre des tasses de the, jouer aux jeux innocents et fausser quelques airs d’opera sur des pianos plus ou moins mal accordes. Je ne dis pas, repondit distraitement le guerillero. Dans un instant, j’attends Loick et Lopez. Et les institutions sociales qui astreignent au dur asservissement de la loi militaire, il les maudit. Je crois, murmura-t-il, que le tonnerre approche! Enfin, ce qu’il attendait arriva. Je n’ai que quelques mots a dire: les Juaristes se sont empares de Puebla, la ville s’est rendue a la premiere sommation. –Sans votre conseil, Magaud? Et quel est-il ce conseil qui a rendu Latrinque riche? –C’est a son pere que je l’ai donne, dans un temps; et voici l’affaire.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.