C’est un peu l’epuisement de cette inutile contraction qui l’etreint, torturante


La, il comptait dejeuner joyeusement, si les gendarmes ne troublaient pas la fete, et il pensait bien trouver une occasion de faire sa cour a Tonia. La-dessus, les deux jeunes gens se serrerent cordialement la main, en riant comme des ecoliers en vacances. Vous devez, je vous le dis encore, hospitalite a Maurin. Mais, dis-moi, depuis que j’existe (quoique mon pere en connut beaucoup, de ces histoires droles de notre pays), jamais je n’ai pu bien savoir pourquoi on dit toujours, en parlant de ce Gonfaron que l’on voit d’ici: C’est le pays ou les anes volent! Gonfaron (ou l’on est aussi bete que partout ailleurs et pas davantage, mais c’est bien assez) est au Var ce que Martigues est aux Bouches-du-Rhone, le pays beotien aux habitants duquel la malignite publique prete toutes les sottises.

Voila un bel enfant. Le guerillero salua. Cependant, si on mettait _en leur place_ des energies pareilles a celle d’un Maurin, on ferait des patries bien plus belles. Toujours, a la meme heure, et au moyen du meme signal. .

Allons bon, tres bien, cela s’embrouille de plus en plus; continuez je vous en prie. Tant les uns que les autres, devots ou non, vous me feriez l’effet d’etre des brutes, si vous ne me faisiez pas l’effet d’etre des enfants qui jouent avec le malheur! Voila l’idee de Maurin. Tu es un fameux homme, et je te jure que tu me plais! Et familierement, affectueux meme, le jeune comte, qui etait homme de haute stature, prit Maurin par l’oreille et la lui pinca comme a un enfant; c’etait pure gentillesse, mais Maurin cessa de sourire. Il s’ensommeille, heureux de cette torpeur, contrarie seulement de la prevoir trop breve. C’est a toi qu’on a mis Cesariot? (Cela signifie: C’est bien toi qu’on a baptise Cesariot? ) Il y avait dans cette tournure de phrase provencale une raillerie a l’adresse de son nom, que Cesariot releva a sa maniere: –ca vous regarde, vous? fit-il d’un ton bourru. Cet homme ne comprend rien! dit le prefet en frappant du pied.

A present, mon pauvre Hercule, lui dit Maurin, c’est chasse terminee, nous voici au puits.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.